16 décembre 2021

Vincent Brault et Flavia Garcia remportent les résidences d'écrivain-ne-s en librairie

Communiqué 

Montréal, le 16 décembre 2021 De mars à mai prochain, Vincent Brault et Flavia Garcia seront en résidence d’écrivain-e respectivement à la Librairie Saga Bookstore (Notre-Dame-de-Grâce) et à La Livrerie – Librairie coopérative de quartier (Centre-Sud).

Développées par le Conseil des arts de Montréal, ces résidences s’accompagnent d’un projet de médiation culturelle qui a pour objectif de familiariser le public qui fréquente la librairie avec le travail du créateur ou de la créatrice. Le projet renforce également le rôle de passeur culturel que les libraires assurent dans leur communauté. Ces résidences sont chacune assorties d’une bourse de 7 000 $ offerte par le Conseil et reçoivent l’appui logistique de l’Association des libraires du Québec (ALQ).


Vincent brault © Les Marois et Flavia Garcia © Jean-Pierre Mercier


Vincent Brault a publié à ce jour trois romans, tous chez Héliotrope : Le cadavre de Kowalski (2015), finaliste du Prix des Rendez-vous du premier roman, La chair de Clémentine (2017), ainsi que Le fantôme de Suzuko (2021), figurant sur la liste préliminaire du Prix des libraires du Québec, catégorie Roman | Nouvelles | Récit – Québec. Son projet de médiation culturelle, intitulé Histoires de fantômes répond au thème lancé par la librairie lors de l’appel aux écrivain-e-s : NDG surnaturel. La résidence lui permettra de poursuivre et d’approfondir, sur le terrain, ses recherches sur les fantômes du Québec.  

 « Quelle joie d’avoir été sélectionné pour une résidence d’écrivain à la librairie Saga. Il me tarde de rencontrer libraires, lectrices et lecteurs de Notre-Dame-de-Grâce. Je suis enthousiaste à l’idée de partager mon expérience d’écrivain avec les différentes communautés de NDG ! Je collecte des histoires de fantômes depuis près de deux ans, partout au Québec, et c’est en partie ce que je continuerai à faire lors de cette résidence à la librairie Saga. Les histoires de fantômes permettent de révéler des pans de la culture qui, autrement, demeurent inaccessibles. C’est du moins ce que je constate, car lorsqu’il est question de fantômes, il est presque toujours question de deuil ou de trauma. Les histoires de fantômes réussissent, par la transformation qu’elles opèrent sur le réel, à donner sens à certains des événements – douloureux ou émouvants – qui marquent inéluctablement l’existence de toustes », a déclaré Vincent Brault.

Mathieu Lauzon-Dicso et Ilya Razykov, copropriétaires de la Librairie Saga Bookstore, s’expriment ainsi : « Chez Saga, nous avons été séduits par la proposition de Vincent Brault, un auteur dont nous appréciions déjà l’approche littéraire et l’exploration du genre néo-fantastique. Son projet, empreint d’humilité, nous montre que l’auteur souhaite inscrire la mémoire fantomatique de Notre-Dame-de-Grâce dans sa démarche créative, en misant sur l’écoute et l’échange. Nous avons hâte de l’accueillir chez Saga et de lui faire connaître les gens qui forment notre communauté. » 

Flavia Garcia se consacre parallèlement à la poésie et à la chanson, en tant que poète, traductrice, parolière et interprète. Elle est la traductrice de l’Anthologie de poésie argentine contemporaine (Triptyque, 2017). En chanson ou en littérature, elle s’intéresse aux questions identitaires ainsi qu’aux enjeux sociaux actuels. Elle a publié deux recueils de poésie chez Mémoire d’encrier : Partir ou mourir un peu plus loin (2016) et Fouiller les décombres (2021), titre figurant sur la liste préliminaire du Prix des libraires du Québec, catégorie Poésie québécoise. 

Son projet de médiation culturelle s’inscrit dans la thématique proposée par la librairie : Le Grand Nord. « Du Grand Nord au Centre-Sud » permettra de proposer plusieurs activités aux gens du quartier : projections vidéo, causeries, ateliers d’écriture et jumelages. Flavia Garcia est enthousiaste face à la résidence qu’elle mènera : « Graffiti, aurores boréales, bleu vert en mouvement sur la rue Ontario, La Livrerie m’ouvre grandes ses portes pour venir faciliter un dialogue poétique entre le Grand Nord canadien et le Centre-Sud de Montréal. Au programme: création et médiation. Un défi, certes, mais surtout, un grand honneur. »

Malika Rafa, copropriétaire de La Livrerie, se réjouit : « Toute l’équipe de La Livrerie est ravie d’accueillir Flavia Garcia. Nous y voyons une merveilleuse opportunité de mettre en lumière le travail de création d’un projet tout en construisant collectivement des liens entre différents univers. Nous tenons à remercier le Conseil des arts de Montréal et l’ALQ de nous offrir l’occasion de pouvoir proposer au quartier dans lequel nous nous inscrivons des activités de qualité autour de thématiques qui, nous l’espérons, sauront trouver une résonance. »

« Les librairies sont un lieu de rencontre important au cœur des quartiers. Ces résidences pour écrivaines et écrivains représentent une occasion unique de développer des liens de confiance et de proximité avec le public et les libraires. Nous sommes ravis de soutenir cette initiative qui illustre le travail des créatrices et créateurs littéraires et qui favorise l’émergence de projets inspirés par la communauté. » a rappelé la directrice générale du Conseil des arts de Montréal, Nathalie Maillé.     

Flavia Garcia et Vincent Brault succèdent à Stella Adjokê (Librairie Racines en 2021), Diego Herrera (Librairie Drawn & Quarterly en 2020), Mélikah Abdelmoumen (Librairie du Square – Outremont en 2019), Audrée Wilhelmy (Librairie Monet en 2018), Annie Lafleur (Librairie Paulines en 2017), Élise Desaulniers (Librairie Zone libre en 2016), Geneviève Letarte (Librairie Olivieri en 2015) et à Gilbert Turp (Librairie Le Port de tête en 2014).